Trudeau soutient le dirigeant illégitime en Haïti et le Core Group

Trudeau soutient le dirigeant illégitime en Haïti et le Core Group

Kreyòl Ayisyen English

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate | Canada en Haiti, Core Group et Néo-colonialisme

La conférence de Trudeau sur Haïti renforce le soutien au dirigeant illégitime et au Core Group

Ce vendredi, Justin Trudeau, Mélanie Joly et Harjit Sajjan seront les hôtes d’une conférence pour soutenir le dirigeant illégitime Ariel Henry en Haïti. La conférence parrainée par le Canada cherche à miner la concrétisation du travail d’un vaste forum de la société civile connu sous le nom: « Commission pour une solution haïtienne à la crise ».

« Un tweet a mis Ariel Henry au pouvoir » explique Monique Clesca, une des 13 membres de la Commission pour une solution haïtienne à la crise, dans un récent article de la CBC intitulé, La commission haïtienne envoie un message au Canada, aux États-Unis – arrêtez votre ingérence dans notre gouvernement.

« C’est le Core Group formé d’ambassadeurs étrangers en Haïti qui a nommé Ariel Henry », note la directrice de l’Institut canadien de politique étrangère, Bianca Mugyenyi. « Henry n’a été assermenté par aucun organisme haïtien légitime. »

Le Core Group est composé des ambassadeurs des États-Unis, du Canada, de la France, du Brésil, de l’Espagne et de l’Allemagne ainsi que des représentants de l’Union européenne, des Nations Unies et de l’Organisation des États américains.

« Imaginez simplement que les ambassadeurs congolais, indonésien, nigérian et philippin publient une déclaration collective sur qui devrait être premier ministre du Canada. Quelle serait la riposte des canadiens? », ajoute Jean Saint-Vil de Solidarité Québec-Haïti.

« Le Core Group formé d’ambassadeurs étrangers dicte les affaires des Haïtiens depuis bien trop longtemps », note aussi Mugyenyi. « La conférence de vendredi est conçue pour renforcer la domination américaine et canadienne sur Haïti. »

« L’insécurité est un enjeu majeur en Haïti », explique Turenne Joseph de Solidarité Québec-Haïti. « Mais l’attaque incessante à la souveraineté du pays est un obstacle bien plus fondamental à la prospérité de la nation haïtienne. »

– 20 janvier 2022 –

Pour plus d’informations, contactez:

Solidarité Québec-Haiti
Facebook & Twitter : Solidarité Québec-Haiti 
Courriel: solidaritekebekayiti@gmail.com

Institut canadien de politique étrangère
Facebook & Twitter: Canadian Foreign Policy Institute
Courriel: info@foreignpolicy.ca

Référence sur la tenue de la réunion ministérielle internationale sur Haiti avec le dirigeant illégitime Ariel Henry: Affaires Mondiales Canada
https://bit.ly/AMCreunionMinistresAffairesEtrangeresSurHaiti | https://bit.ly/DéclarationSuiteRéunionInternationaleSurHaiti

Kreyòl | English

skayiti

° Solidarite Québec-Haiti se yon espas solidarite ak pèp Ayisyen an nan lit san pran souf pou granmounite li ak chèfmèt-chèfmetrès tèt li. | ° Solidarité Québec-Haiti est un espace de solidarité avec le peuple haïtien dans sa lutte continue pour sa souveraineté et son autodétermination. | ° Solidarité Québec-Haiti is a space of solidarity with the people of Haiti in their ongoing fight for their sovereignty and self-determination.

2 thoughts on “Trudeau soutient le dirigeant illégitime en Haïti et le Core Group

  1. l’Initiative d’Ottawa sur Haiti (31 janvier- 1 février 2003) a été désastreuse en tous points.
    Cette réunion de complotants racistes avait convenu au Lac Meech qu’il faille renverser le gouvernement légitime d’Haiti et mettre le pays sous tutelle de l’ONU. Voici donc la récolte en 2022. Parti de 7000 dirigeants légitimes en 2004, l’occupation du Core Groupe nous livre un territoire ravagé où il ne reste plus un seul dirigeant Haitien élu qui dirige le destin de 12 millions de personnes.

    Il est grand temps de tirer les leçons de cette expérimentation cruelle dont le peuple Noir appauvri d’Haiti paie les hauts frais. L’impérialisme est et a toujours été une entreprise stupide et barbare qu’il faille à tout prix abandonner.
    #BlackNationhoodMatters #NoMoreBlackFacePuppetsInHaiti #EndWhiteTerrorism

  2. Nous avons interpellé cet état de faits:
    http://bit.ly/SQH-Audience-OttawaInitiativeOnHaiti

    La pétition suivante a été déposé à la Chambre des communes par le député du Bloc Québécois, Mario Beaulieu – Dépôt pétition dossier « Initiative d’#Ottawa sur #Haiti » le 22 mars 2021 vers 15:38 sur ParlVU : https://bit.ly/depotPetitionInitiativeOttawaSurHaiti

    « On demande à ce que l’on nous explique clairement ce qui s’est passé, lance le député Mario Beaulieu. Toute la situation en 2003 mais aussi ce qui se passe aujourd’hui. Il y a un manque de transparence du gouvernement fédéral dans ce dossier-là. » | https://bit.ly/CanadaManifestionPetitioncontreIngerenceEnHaiti

    Pétition à la Chambre des communes, Ottawa – Canada

    Compatriotes, ami.e.s et allié.e.s, veuillez signer cette importante et historique pétition concernant le rôle du Canada dans l’usurpation de la souveraineté haïtienne. Avec un minimum de 500 signatures, elle sera présentée à la Chambre des communes et le gouvernement devra répondre officiellement. Solidarité Québec-Haïti utilise cette pétition dans le cadre de sa campagne pour faire pression sur le Canada afin que ce dernier se retire du «Core Group» et cesse de soutenir un président haïtien corrompu et répressif, rejeté par une écrasante majorité.
    https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-2448

    Attendu que :

    – Le 9 janvier 2020, l’émission de reportage phare de Radio Canada, « Enquête », a rendu compte de l’« lnitiative d’Ottawa sur Haïti » tenue au complexe gouvernemental du Lac Meech les 31 janvier et 1er février 2003;

    – Aucun responsable haïtien n’aurait été invité à la réunion privée. Des responsables des États-Unis, de la France, du Canada et de l’Organisation des États américains présents auraient discuté du remplacement du gouvernement élu d’Haïti, de l’intervention de l’ONU et de la recréation de l’armée haïtienne, correspondant aux événements qui se sont produits 13 mois plus tard;

    – Enquête suggère que l’« Initiative d’Ottawa sur Haïti » a donné naissance au « Core Group », une alliance d’ambassadeurs étrangers à Port-au-Prince que de nombreux Haïtiens croient être le véritable pouvoir derrière le président Jovenel Moïse;

    – Dix ans après le tremblement de terre, il y a exigence de reddition quant aux allégations d’utilisation abusive des fonds de secours sur la même période où Haïti est dit être effectivement sous la règle du dit « Core Group » qui aurait conduit au pouvoir les gouvernements de Martelly et de Moïse, qui font l’objet d’accusations de corruption et de répression.

    Nous, soussignés, citoyens et résidents du Québec et du Canada, prions la Chambre des communes :

    1. De publier tous les documents relatifs à l’« Initiative d’Ottawa sur Haïti »;

    2. Tenir une audience du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international pour déterminer exactement les tenants et aboutissements de l’« Initiative d’Ottawa sur Haïti », incluant le lien avec le « Core Group ».

    https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-2448

    N.B. :
    L’émission d’« Enquête » diffusé le 9 janvier 2020, Peyi Lôk / Haiti sous influence, offre de l’information très pertinente sur l’« Initiative d’Ottawa sur Haiti » et le « Core Group » http://bit.ly/Ayiti-reportage-peyi-lok-iciradiocanada.

    Aussi, à titre d’information complémentaire, voici l’article de Michel Vastel paru en mars 2003 dans la revue « Actualité » et intitulé « Haïti mise en tutelle par l’ONU? » en lien direct avec cette cause https://lactualite.com/monde/haiti-mise-en-tutelle-par-lonu/.

    #solidarité #Canada #Québec #Haiti #Ayiti #justice #dignité #réparations
    #initiativeOttawaSurHaiti #Coregroup

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.